Year Abroad

Au debut…

November 16, 2011

Finalement je vous mis au courant de ma vie à Bordeaux et les tribulations de vivre dans un pays étranger !

À cause du fait que je suis très occupée depuis mon arrivé je n’ai pas eu l’occasion d’écrire un blog, mais finalement j’ai décidé de se prendre en main et devenir organisé en ce qui concerne mes affaires académiques, mes affaires de travail et bizarrement le ménage aussi ! On va comprendre pourquoi à la fin de ces blogs !

Je suis une assistante Comenius dans une école/un collège privé à Bordeaux qui s’appelle Sainte-Anne. C’est un établissement catholique et à vrai dire, pour moi, c’est un peu bizarre, surtout depuis mon arrivé au début de septembre parce qu’en fait j’habite où je travaille à l’école. J’ai un studio ici à côté de la chapelle et le logement des sœurs donc oui, c’est un peu irrégulier !

Pendant la première semaine je n’ai pas vraiment travaillé car les élèves (et pas les « étudiants », ce que j’ai appris cette semaine, le mot « étudiant » est pour les personnes qui sont au lycée ou à l’université) viennent juste de commencer la nouvelle année académique. Donc pendant les dernières deux semaines j’ai profité de la chance de découvrir Bordeaux et mes nouveaux environs.

Heureusement la directrice de l’établissement m’a pris sous son aile et elle m’a cherché à l’aéroport avec ses deux petits enfants (les deux ont moins de 2 ans) et je ne peux pas vous décrire comment je me sentais quand j’ai débarqué et quand j’ai dû parler le français avec elle. Mon cœur a fait un bond chaque fois que j’ai pensé au fait que j’étais en train de quitter mon pays et vivre ailleurs. Bien sûr tous les panneaux sont en français, et dans le bus c’est encore bizarre à moi d’entendre « prochain arrêt… » dans la voix sophistiqué qui est l’équivalent de la femme anglaise qu’on peut entendre à la gare partout la Grande-Bretagne.

La directrice m’a emmenée au supermarché le jour de mon arrivé et j’étais bouleversée par le fait que tous étaient en français et c’était à ce moment-là  que je me suis rendue compte que c’était le début d’un aventure de toute une vie !  Tout cela a déclenché par un voyage au supermarché… Quelle bêtise ! Le deuxième jour après mon arrivé nous sommes allées au marché et c’était comme je m’attendais. Il y avait beaucoup de fruits et de légumes, toutes sortes de viandes, de poissions et de gens ! Toute la nourriture était fraîche et je comprends que les supermarchés sont utiles mais je crois qu’il faut vivre plus naturellement et éviter les déchets autant que possible.  Après le marché j’ai rencontré deux amies de Sheffield qui sont ici aussi pour leur année étrangère, ainsi que l’autre assistante Comenius. J’ai communiqué avec elle par e-mail avant venir en France.

J’ai appris que c’est très difficile de trouver un logement à Bordeaux parce qu’une amie de Sheffield (qui s’appelle Susie) habite chez moi en ce moment pendant elle le cherche. C’est difficile pour moi d’habiter ici avec quelqu’un d’autre, car bien qu’il y ait deux lits, c’est un petit espace où on dort, on cuisine et on travaille et il n’existe qu’une clé donc ce n’est pas facile. Cependant j’apprécie la compagnie d’elle comme nous venons juste d’arriver.

Susie et moi avons mangé chez la directrice et son mari. C’était génial, elle a un chat gros qui m’a amusé, mais au même temps j’ai trouvé très difficile de communiquer avec son mari donc il y avait beaucoup de gestes de la main. Nous avons discuté des stéréotypes français et anglais tels que le fait que les Anglais mangent la gelée tout le temps et le mari nous a dit que les femmes anglaises ne travaillent pas. Les deux ne sont pas vraiment la vérité, mais il nous montre la perception française de nous. C’est une honte à mon avis, mais nous avons nos propres clichés françaises aussi, telles qu’en général les Français sont arrogants et adorent manger beaucoup d’ail.  En fait, elles ne sont pas la vérité aussi. Je trouve que les Français (au sud de la France de toute façon…) sont gentils et j’ai rencontré plusieurs jeunes français qui n’aiment pas l’ail de tout. À cause du fait que nous n’avons pas eu un carnet là, quand nous sommes rentrées chez moi nous avons réfléchi tous les sujets de la soirée et c’était très intéressant !

Je me suis devenue amie avec plusieurs femmes anglaises pendant les premières deux semaines donc je ne suis pas toute seule ! Je suis allée avec  trois de mes amies pour le déjeuner dans un café avec l’internet – le thé était chic est extrêmement chère ! C’était incroyable ! Je trouve que Bordeaux est presque aussi cher que Paris. Nous sommes allées d’un concert à plein air à Place Saint-Michel où nous avons bu du vin comme une lampée. C’était bizarre parce qu’on a dû payer pour les petits tasses plastiques. Un petit souvenir pour moi ! Nous avons essayé de parler en espagnol, en français et en anglais mais c’était juste un mélange de bruit… C’était difficile ! J’espère qu’à la fin de mon année à l’étranger je peux parler entre les trois langues sans problème !

J’ai commencé le travail – le premier jour j’ai mangé avec tous les profs et il y avait du vin à la table ce qui était bizarre surtout parce que je suis sûr que l’alcool dans les collèges est interdit en Grande-Bretagne, même pour les profs ! En ce moment c’est difficile pour moi d’enseigner les élèves parce que je ne sais pas leur niveau. J’ai plein des idées mais jusqu’à je comprends ce qui est approprié pour chaque classe je ne peux pas les mettre en pratique.

Et voila j’ai fini mon premier blog. Je vous laisse avec le fait qu’il fait très très beau ici, même si c’est au milieu de septembre et à cause du temps, j’ai beaucoup de piqures sévères… Je suis allergique aux piqures de moustiques donc j’ai dû aller à la pharmacie et c’était là où le médecin m’a dit « non, ces piqures sont a cause des araignées »… Bienvenue en France !

You Might Also Like